Sélectionner une page

60 000 LIQUIDATIONS PAR AN… COMBIEN À CAUSE DES BANQUES ?

27 07 2019Professionnels0 commentaires

Des entrepreneurs poussés à la faillite.

https://www.facebook.com/Banques-Infos-Recours-206204750189001/

” depuis 20 ans je possédait une entreprise de plomberie que j’exploitait avec beaucoup de réussite. je tenait cette PME de mon père qui l’avait créée 20 ans plus tôt. Aujourd’hui, je suis ruiné après avoir déposé le bilan de mon entreprise. j’accuse ma banque de m’avoir conduit à la ruine.

«C’est bien simple, raconte l’entrepreneur, j’avais 2 ans de chantier devant moi. Aussi quand ma banque m’a coupé mon autorisation de découvert sans explication, je suis tombé des nues ! Parce que la banque a pris cette décision, sans m’avertir et sans motif. Quand j’ai voulu savoir pourquoi, on m’a répondu que la banque n’avait pas à ses justifier sur ses décisions. »

Le contact avec sa banque étant rompu, il prend l’initiative de déposer un dossier auprès du Médiateur du crédit.

Confiant, le Médiateur lui promet de ne pas le laisser tomber.

En fait, cela n’a servi à rien. Le Médiateur n’a rien pu faire pour sauver son entreprise. Un vrai coup d’épée dans l’eau.

L’entrepreneur avait décroché un gros chantier d’une valeur de 180 000 €. Ne pouvant obtenir de découvert auprès de sa banque, qui lui a coupé les vivres, il demande un prêt de 60 000 euros, à la Banque Populaire, vers qui il s’est tourné pour sauver son entreprise et son gros chantier. Peu de temps auparavant, il a déposé un dossier auprès d’Oséo comme le lui a conseillé le Médiateur du Crédit, et pour être sûr de décrocher son prêt, il apporte en garantie bancaire un immeuble d’une valeur de plus de 4 millions d’euros ainsi que ses biens personnels. Le 31 mars, la veille du chantier, contre toute attente, alors que depuis plusieurs mois la Banque Populaire l’assure de son soutien, il apprend que le prêt est refusé. Le lendemain, (le 1er avril et ce n’est pas une blague!), il reçoit un courrier de la Banque Populaire l’informant de la dénonciation de son découvert autorisé (d’un montant de 40 000 euros).

«Tout cela n’a pas suffit, malgré les cautions immobilière et la garantie Oséo. La Banque Populaire a refusé de me prêter cet argent qui m’était vital la survie de mon entreprise. C’est un scandale»

Résultat le dépôt de bilan.

Aujourd’hui, il est au bord de la ruine.

Comme il veut garder la tête haute vis à vis de ses clients et de ses fournisseurs, il est allé les voir un par an en s’excusant de ne pouvoir honorer ses chantiers. Aujourd’hui, il est ruiné ou presque.

«J’ai encore quelques biens immobiliers mais vu que j’ai déposé le bilan, je ne sais pas ce que le tribunal va décider. La banque va peut être vouloir se payer sur la bête !

J’ai tout perdu de mon entreprise. Pour moi, c’est ma banque qui est la principale responsable de cette situation inadmissible! Le pire, c’est qu’autour de moi, ma famille, mon père qui avait créé cette entreprise à la sueur de son front, personne ne comprend comment une telle chose a pu arriver. Tout comme moi !»

Aujourd’hui, il lui reste une grande interrogation : Pourquoi sa banque a fait couler une entreprise qui avait 40 ans d’ancienneté, une entreprise qui avait un bel avenir devant elle puisque ses carnets de commandes étaient remplis pour les deux ans à venir.

«C’est incompréhensible. Depuis mon dépôt de bilan, qui était une période très difficile pour mes proches et moi, je vis un enfer. Cela se ressent sur ma santé qui a décliné à vue d’oeil avec tous ces soucis.

Je n’ai plus rien vu que le mandataire judiciaire se paye également sur les rares actifs de l’entreprise» ajoute le patron, bien décidé à ne pas se laisser faire.

Certes, le juge du tribunal de Commerce lui avait donné deux 2 mois pour redresser l’entreprise. «Ce n’est pas d’un délai dont j’avais besoin, assène le jeune chef d’entreprise, c’était d’un moyen de paiement, chéquier ou carte bancaire. Car les clients, je les avais, j’avais des chantiers et des commandes. Mais pas de moyens de paiements pour acheter mon matériel !», dénonce t’il, certain que la banque a voulu le tuer pour s’emparer à vil prix de son patrimoine immobilier.

Où est passé l’argent que l’État a donné aux banques ?

Mais c’est une mission impossible à remplir vu l’absence de concours bancaires, une interdiction d’émettre des chèques et plus de carte bleue.

Résultat : ses fournisseurs ne lui font plus crédit. Il lui est impossible d’acheter du matériel pour les chantiers puisqu’il ne dispose d’aucune trésorerie.

Comment dans ces conditions redresser son entreprise ?

« Ma plus grande crainte, c’est de voir saisir mon patrimoine immobilier que j’ai mis vingt ans à me constituer.

Autant dire que je suis très en colère contre l’État et le Gouvernement car je voudrais bien savoir où est passé tout cet argent que l’État a donné aux banques pour les renflouer et pour qu’elles prêtent aux PME et à l’économie française ?

Je constate également que dans ces périodes très difficiles, personne ne vient à votre secours. Comme je l’ai indiqué plus haut le pouvoir du Médiateur du Crédit s’arrête à la porte de son bureau car visiblement, ce sont les banques qui font la loi.

Personne ne vient vous soutenir dans ces moments là : ni les élus consulaires, ni les élus politiques. Tout le monde s’en lave les mains.

Je comprends que certains passent à l’acte en se supprimant. Aujourd’hui, les banques françaises ont du sang sur les mains car en France beaucoup de commerçants ou de petits artisans en sont réduit au suicide pour échapper au rouleau compresseur meurtrier des banques.

Combien d’histoires ainsi faudra t’il accepter avant une prise de conscience des élus ?

Combien de morts de vies brisées ?

Merci de votre soutien, lien adhésions et dons ⬇️⬇️⬇️⬇️

https://www.helloasso.com/associations/banques-infos-recours-fr

Catégories

Pour nous contacter :

Noémie et Pascal
Bonsoir.

Juste pour vous remercier. Notre prêt immobilier est suspendu 2 ans.

Merci d'exister. Après le refus du prêt d'état, nous n'avions plus d'espoirs.

Je m'excuse d'avoir douté de vos conseils. ...





Lire le reste
Noémie et pascal
Bonsoir.

Juste pour vous remercier. Notre prêt immobilier est suspendu 2 ans.

Merci d'exister. Après le refus du prêt d'état, nous n'avions plus d'espoirs.

Je m'excuse d'avoir douté de vos conseils. Bravos pour vos actions. Vous sauvez des vies. La nôtre aujourd'hui.
Noémie et Pascal
Noémie et pascal
Jérôme
Bonsoir, Je viens de finir le travail. J'ai un message de la banque qui propose 3000 euros de remboursement. Nous sommes soulagés. Merci pour tout, bonne soirée.
Jérôme
Bonsoir, Je viens de finir le travail. J'ai un message de la banque qui propose 3000 euros de remboursement. Nous sommes soulagés. Merci pour tout, bonne soirée.
Jérôme
Jérôme
Loana et Jean
Bonjour Mr Alaire,

Je vous fais part du mail, envoyé à la banque pop.

J'espère que vous ne m'en voudrez pas de vous avoir cité. Mais la BIR m'a donné la force d'y aller. Merci à vous ...



Lire le reste
Loana et Jean
Bonjour Mr Alaire,

Je vous fais part du mail, envoyé à la banque pop.

J'espère que vous ne m'en voudrez pas de vous avoir cité. Mais la BIR m'a donné la force d'y aller. Merci à vous d'exister. Vraiment. Je garde l'espoir d'un monde meilleur. Il y a des jours avec et jours sans. Donc quand je vois des groupes comme le vôtre, nous nous sentons moins seuls. Donc merci.

Je vous souhaite un bon dimanche. Cdlt
Loana et Jean
Loana et Jean
Eric
Bonjour,

Suite à vos recommandations, demande de délai de grâce pour mes crédits immo et consos.

24 mois accordés par le juge des contentieux (hors assurances). Notifié ensuite à la banque par huissier, avec effet ...



Lire le reste
Eric
Bonjour,

Suite à vos recommandations, demande de délai de grâce pour mes crédits immo et consos.

24 mois accordés par le juge des contentieux (hors assurances). Notifié ensuite à la banque par huissier, avec effet immédiat.

Encore merci.
Eric
Eric
Aurélie
Bonjour, Voici quelques nouvelles du dossier déposé auprès du juge de la protection et du contentieux. Nous avons obtenu une suspension de 24 mois pour l'un de nos prêts immobiliers (maisons en location saisonnière 500 euros par mois). ...
Lire le reste
Aurélie
Bonjour, Voici quelques nouvelles du dossier déposé auprès du juge de la protection et du contentieux. Nous avons obtenu une suspension de 24 mois pour l'un de nos prêts immobiliers (maisons en location saisonnière 500 euros par mois). Cette décision de justice permet de nous alléger le temps pour nous de retrouver une stabilité financière et une situation professionnelle pour ma part.

Merci pour cette orientation, je suis toujours active psur le dossier des frais bancaires. Je vous tiendrai au courant de la suite. C'est déjà une belle victoire aujourd'hui.

Merci pour votre soutien et votre efficacité.
Aurélie
Aurélie
Laurence
Bonsoir, Je suis heureuse et à la fois étonnée que votre combat / votre association dure ! Vous méritez tant de gratitudes ! Alors oui, bon anniversaire à votre bébé BIR, car vous m'avez permis de ne pas sombrer avec les frais ...
Lire le reste
Laurence
Bonsoir, Je suis heureuse et à la fois étonnée que votre combat / votre association dure ! Vous méritez tant de gratitudes ! Alors oui, bon anniversaire à votre bébé BIR, car vous m'avez permis de ne pas sombrer avec les frais ou interdits bancaires il y a 2/3 ans ! 

Depuis, ma banque n'ose même plus me faire de frais (MDR). Mais bon, faut dire aussi que je gère mes petits revenus. Et surtout, sans leurs acharnements, on vit mieux ! Vous êtes formidable.

J'espère que vous aurez du soutien, et depuis des personnes pour vous aider dans ce combat !

Bien cordialement.
Laurence
Laurence
Sébastien Alaire

Sébastien Alaire

Banques Infos Recours a une mission : dénoncer les abus et manquements législatifs commis par les établissements de crédit. Si vous pensez être victime d'une banque, d'un assureur ou d'un huissier faisant un peu trop de zèle, ou manquant simplement d'humanité sur un crédit que vous n'arriveriez pas à rembourser : n'hésitez pas à nous contacter.

Share This
Open chat
1
Commencer à papoter...
Bonjour :-)
Comment peut-on vous aider ?